En quelques mots: Le FTP en vélo

Quel est ton FTP? Une question qu’on entend souvent mais que certains ne comprennent pas bien.

JF poursuivant son effort à 90% du "Seuil" ou de sa FTP lors de la montée du mythique Mt Lemmon

En gros, le "Functional Treshold Power", seuil de lactate ou de son petit nom commun FTP, est la puissance moyenne maximale qu’un athlète peut produire à plein potentiel sur une heure.

C’est donc le seuil et le niveau de puissance duquel les muscles vont produire de l’acide lactique comme déchets post contraction. En compétition, on veut donc travailler sous ce seuil pour sauver nos pauvres fibres musculaires afin bien courir par la suite.

Ayant cette importante valeur en main, on peut ensuite déterminer très exactement nos différentes zones d’entrainement. Donc, en s’entrainement fort mais aux bonnes zones, plus le FTP est élevé, plus il est possible de développer de la puissance sans taper dans la réserve d’énergie potentielle, donc d’avoir de meilleurs temps à vélo.

Exemple de tableau des zones d'entrainement et estimation des puissances sur différentes distances d'un athlète entrainé par BartCoaching:

Un des objectifs de l’entraînement est d’abord de bien connaître la valeur de son FTP, puis de repousser ce seuil le plus haut possible ou de monter le % qu'on est capable de tenir sur une distance donnée.

JP Leclerc Entraineur BartCoaching Triahlète longue distance

Membre du Team Elite BC

#FTP #entrainement #velo #EnQuelquesmots

Featured Posts